Sommaire

La chaudière électrique est une bonne alternative aux systèmes de chauffage à combustion au gaz, au fioul ou à bois. Les modèles classiques sont très abordables. Cet équipement de chauffage reste néanmoins à utiliser plutôt en solution d'appoint ou pour un logement très bien isolé de type BBC (bâtiment basse consommation). Le cas échéant, votre facture d'électricité pourrait rapidement grimper. Voici un point sur les avantages de ce type de chaudière et ses limites.

Fonctionnement d'une chaudière électrique

Principe

Le fonctionnement d’une chaudière électrique est similaire à tout système de chauffage central : c'est un circuit fermé.

  1. Une résistance électrique, un électroaimant ou un ionisateur chauffe un volume d'eau à l'intérieur de la chaudière.
  2. L’eau en chauffant se dilate et s'élève en perdant de sa densité, c'est le principe du « thermosiphon ». De la même manière, en refroidissant, l'eau va redescendre, créant un mouvement continuel. Un circulateur peut venir en complément pour assurer une bonne circulation du fluide caloporteur et piloter le circuit hydraulique.
  3. Une valve à pression libère l’eau dans le circuit, une autre permet à l’eau froide de revenir à la chaudière électrique pour être à nouveau chauffée.

La différence majeure avec les autres types de chaudières réside dans le fait que, comme il n'y a pas de combustible solide, liquide ou gazeux, il n'y a pas non plus d'évacuation de fumée.

Les différentes technologies de chaudières électriques

Que la chaudière soit classique, à induction ou ionique, le principe de fonctionnement reste identique même si la méthode d'élévation de la température de l'eau diffère.

  • Chaudière classique : l'eau est chauffée par une résistance électrique plongée dans le volume d'eau de la chaudière. Une fois la température nécessaire obtenue, l'eau est redirigée vers le circuit de chauffage.
  • Chaudière à induction : la résistance électrique est remplacée par un électroaimant qui va chauffer le volume d'eau par contact avec du métal. C'est le même principe de fonctionnement que les plaques de cuisson à induction.
  • Chaudière par ionisation : ce procédé consiste à créer un courant électrique à partir d'atomes ou de molécules sur lesquels des électrons vont être ajoutés. Les molécules, en s'agitant, créent de l'énergie qui est ensuite transmise au fluide caloporteur sous forme de chaleur injectée dans le circuit de chauffage.
  • Chaudière bivalente : c'est une chaudière classique, couplée à une autre source d'énergie (à gaz propane, à fioul, ou biomasse). Un conduit d'évacuation des fumées est à prévoir. Cette solution permet une certaine souplesse dans le choix de l'énergie à privilégier.

Chaudière murale ou au sol : une question de taille

La chaudière murale présente l'avantage d'être très compacte et légère. Elle peut être placée quasiment n'importe où et être dissimulée dans un coffrage, à condition toutefois de rester accessible pour l'entretien et la maintenance.

La chaudière au sol nécessite une place plus importante, c'est pourquoi elle est plutôt destinée à être placée dans un sous-sol ou dans un lieu éloigné des espaces de vie. Il existe un choix plus important de chaudières au sol que de chaudières murales. La capacité du ballon d'eau chaude sanitaire est également plus importante, ce qui en fait une bonne solution pour les familles nombreuses.

La production d'eau chaude sanitaire

Savez-vous que votre chaudière peut produire de l'eau chaude sanitaire ? Ainsi, pas besoin de faire poser un cumulus électrique en complément de votre équipement de chauffage.

Plusieurs modes de production d'eau chaude sont possibles.

  • Instantanée : l'eau chaude sanitaire est chauffée sur demande, c'est une solution économique sauf en cas de fortes sollicitations. Ce fonctionnement peut se révéler inconfortable du fait d'un temps de latence entre deux chauffes. 
  • À micro-accumulation ou en semi-instantanée : une réserve d'eau de très faible capacité (environ 5 l) est incorporée à la chaudière. Le confort d'usage est nettement amélioré, car ce système évite le phénomène d'eau froide intermittente tout en restant très économique.
  • À accumulation intégrée : la réserve d'eau est plus importante mais reste de petite taille (50 l). Ce système convient pour une personne seule ou un couple.
  • À accumulation : le ballon d'eau chaude sanitaire est déporté de la chaudière et peut être plus conséquent, de 50 à 300 l. Cette solution convient bien aux familles nombreuses. L'idéal pour minimiser la facture électrique est de produire son eau chaude sanitaire pendant les heures creuses.

Pourquoi opter pour une chaudière électrique ?

La chaudière électrique est intéressante à installer dans un logement économe en énergie et donc parfaitement bien isolé.

Elle présente de nombreux atouts. 

  • Son efficacité : le rendement est très proche de 100 %, il y a très peu de pertes de production. 
  • Sa régulation : elle est optimisée par un thermostat d'ambiance, des vannes thermostatiques et une sonde extérieure.
  • Sa capacité de production d'eau chaude.
  • Son adaptabilité : elle est compatible avec n'importe quel type de radiateur ou plancher chauffant.
  • Son prix : le coût du matériel et de la pose est moins élevé que n'importe quelle autre chaudière à combustion, du fait de la simplicité du système et de son adaptabilité.
  • Sa facilité de pose : en l'absence d’un conduit d'évacuation des fumées, d'un raccordement au gaz, à une cuve de fioul ou à un silo à granulés, l'installation est simplifiée.
  • Son faible encombrement : certains modèles sont très petits, avec par exemple 30 cm de hauteur par 50 cm de largeur. La chaudière peut être placée à quasiment n'importe quel endroit, à condition d'être proche du réseau de chauffage.
  • Sa possibilité de très petite puissance : les modèles les moins puissants font de 3 à 6 kW, ce qui correspond à la puissance nécessaire pour une maison aux performances de type basse consommation (BBC) ou « passives ».
  • Sa facilité d'entretien et de maintenance : il y a très peu d'organes internes à nettoyer, pas de ramonage à faire et moins de risques de pannes.
  • Sa discrétion olfactive : son fonctionnement ne génère aucune odeur, ni rejet de CO2.

Chaudière électrique : les points de vigilance

Les limites

Avant d'opter pour une chaudière électrique, il faut cependant considérer les limites de ce type de chaudière. 

  • La source d'énergie électrique en France est principalement produite par des centrales nucléaires. Ce mode de fabrication comprend des pertes importantes de production, d'acheminement et de distribution.
  • Le coût de l'énergie électrique est l'un des plus élevés juste derrière le gaz propane et devant le fioul : environ 0,15 € du kWh, soit 1,5 fois le prix du kWh gaz et presque 3 fois le prix du kWh bois-bûches. 
  • La chaudière électrique n'est pas éligible aux aides financières.
  • Les calculs thermiques des bureaux d'études thermiques ou des diagnostiqueurs la pénalisent. Une même maison aura une classe énergétique différente si elle est chauffée en électrique ou pas. En réalité, cela est dû à un coefficient de conversion d'énergie finale (l'énergie que vous consommez) en énergie primaire (l'énergie qui est prélevée à la Terre) de 2,58. Ce qui revient à dire que si vous consommez 1 000 kWh en électricité, 2 580 kWh seront pris en compte dans le calcul thermique.

Pompe à chaleur : l’alternative

Si vous ne pouvez pas installer de chaudière à combustion mais que vous ne souhaitez pas non plus opter pour une chaudière électrique, pourquoi ne pas étudier sérieusement l’achat d’une pompe à chaleur ?

  • La pompe à chaleur est écologique.
  • Si elle est plus onéreuse à l'achat, elle est 3 à 4 fois moins chère à la consommation.
Voir le projet Ooreka

Prix d'une chaudière électrique

La gamme de prix d’une chaudière électrique est très large, mais il faut compter au minimum 800 €, auxquels il faut ajouter au moins 200 € pour la pose.

Voici les coûts indicatifs du matériel et de la pose pour une chaudière électrique.

Type de matériel

Coût du matériel TTC

Coût de la main-d’œuvre

Coût total

Chaudière classique

de 800 à 3 000 €

de 200 à 1 000 €

de 1 000 à 4 000 €

Chaudière à induction

de 4 000 à 10 000 €

de 1 000 à 5 000 €

de 5 000 à 15 000 €

Chaudière à ionisation

de 4 000 à 10 000 €

de 1 000 à 5 000 €

de 5 000 à 15 000 €

Ballon d'eau chaude sanitaire

de 200 à 700 €

de 200 à 500 €

de 400 à 1 200 €

 

 

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Chaudière

Chaudière : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur la sécurité et le financement
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Modèles de chaudière

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider